Panier
Favoris

Radio Rotondes, en collaboration avec Radio ARA #9 Devenir & Être artiste

« Si vous voulez devenir artiste, accrochez-vous car la route est longue. »

Écoutez l’émission

Le podcast est également disponible sur le site de Radio ARA.

Dans cet épisode, nous discutons avec Alain Welter et Olivier Sader, deux artistes issus du milieu du graffiti. Ils nous parlent de leur parcours et de comment ils sont devenus artistes. Ils brisent certains mythes au passage, en nous donnant un aperçu de ce que c’est d’être artiste et des difficultés qu’ils rencontrent. 

Si nous abordons ce sujet avec des artistes issus du milieu du graffiti, c’est parce qu’il y a encore quelques années, il aurait été quasi impensable d’en faire son métier, tout simplement car la discipline manquait de reconnaissance. Nous avons choisi de vous présenter deux artistes aux parcours très différents pour vous montrer qu’il n’y pas qu’une seule manière de devenir artiste. Leur conseil: pour en faire son métier, il faut se donner droit à l’erreur, essayer et avant tout chose, croire en soi et se battre.

Ensuite, nous vous présentons Hariko, un lieu dédié aux enfants et aux jeunes où ils peuvent, entre autres, apprendre le graffiti. Et nous clôturons l’émission avec une idée de création autour du graffiti.

Nos invités:
Alain Welter et Olivier Sader

Alain Welter

Alain Welter est artiste, graffeur et illustrateur. Il a commencé à faire du graffiti quand il était au lycée. C’était alors un hobby, pas quelque chose dont il pensait faire son métier. Il a ensuite fait des études d’illustration et de design à la BTK à Berlin. 

Après ses études, il est retourné au Luxembourg et a vite gagné en notoriété grâce à son projet de fin d’études Make Koler Kooler, pour lequel il a peint 16 fresques sur des habitations privées dans son village natal de Kahler. C’est ainsi qu’il a fait de sa passion son métier et qu’il crée aujourd’hui de nombreuses fresques.

À l’été 2020, il a réalisé des fresques sur les tours de refroidissement d’ArcelorMittal à Differdange. Les illustrations sur ces cinq tours rendent hommage non seulement à l’histoire du sud du Luxembourg, la région Minett, mais aussi aux architectures et paysages emblématiques de cette région. (photo 1 © Mike Zenari / photos 2 – 4 © Alain Welter)

2:07 — 1:05:07 pour écouter l’interview.

Olivier Sader

Olivier Sader est un artiste et graffeur. Il a commencé à faire du graffiti dans les années 90 après avoir admiré des graffitis lors d’un voyage à Paris. Il était donc parmi les premiers artistes à importer le graffiti au Luxembourg et fait donc partie des figures emblématiques de la région, surtout dans le domaine du style writing (une technique pour d’écrire et dessiner son nom).

Il a toujours été actif sur la scène du graffiti, contribuant à la reconnaissance du genre et à la diffusion de son histoire, que ce soit en organisant des événements tels que Back to the Books aux Rotondes ou en donnant des cours de graffiti. Il donne ainsi, entre autres, des cours de graffiti chez Hariko à Esch-sur-Alzette avec un autre artiste, Stick. Il a aussi participé à la création du Hall of Fame dans les anciens abattoirs à Hollerich, un lieu où on peut faire du graffiti à Luxembourg-Ville en toute légalité.

Olivier a fait du graffiti sa raison d’être car c’est cette discipline qui lui a permis de devenir artiste et de ne plus travailler à l’usine, de sortir de la précarité, comme il le dit. C’est aussi pourquoi il a crée l’a.s.b.l. I Love Graffiti : pour continuer à promouvoir cet art qui lui est si cher. (photo 3: Back to the Books © Xela)

2:07 — 1:05:07 pour écouter l’interview.

L’espace créatif du mois

Hariko est un lieu créatif dédié aux jeunes de 12 à 26 ans et qui fait partie de la Croix Rouge Luxembourg. Un site existe à Esch-sur-Alzette depuis plusieurs années et un autre a récemment été ouvert à Ettelbruck. Le principe du lieu est de rendre la créativité et l’art accessibles à tous les jeunes. Avec une carte de membre au tarif annuel de 5€, les jeunes peuvent suivre autant de cours qu’ils/elles le souhaitent, tout comme ils/​elles peuvent visiter les lieux juste pour utiliser les matériaux et supports mis à leur disposition. Tous les cours sont donnés par des artistes, dont certain.e.s ont leur atelier sur place. Les artistes peuvent disposer de ces ateliers gratuitement en échange de leur cours.

Sur le site d’Esch-sur-Alzette, on y donne actuellement, entre autres, des cours de guitare, couture, chant, upcycling, dessin, création de bijoux et graffiti. Sur le site d’Ettelbruck, vous avez actuellement, entre autres, des cours de guitare, piano, crafting, peinture, photographie, danse et graffiti.

Le cours de graffiti à Esch-sur-Alzette est donné par Sader et Stick tous les mercredis de 15:00 à 17:00. Le cours de graffiti à Ettelbruck a lieu tous les vendredis de 14:00 à 16:00.

1:05:24 — 1:16:00 pour écouter l’interview.

Hariko ‑Graffiti — Stick

Suggestion de podcast

L’un de mes podcasts préférés sur la créativité et le développement d’une pratique créative est Creative Pep Talk (sur Spotify ou Apple Podcast). Il est réalisé et animé par Andy J. Pizza, illustrateur et public speaker qui a travaillé pour le New York Times, le Washington Post, Google, Amazon, Youtube et bien d’autres. Le podcast est principalement composé de monologues durant lesquels Andy partage ses leçons sur le développement et le maintien d’une pratique créative. Il parle de comment trouver de l’inspiration, trouver son style, sortir d’une impasse, créer une communauté, etc. Il aborde des problèmes et des questions qui se posent à toute personne créative. Il s’adresse principalement aux personnes qui font de leur pratique créative leur métier ou qui y aspirent. Le podcast est en anglais. (illustration © Andy J. Pizza)

Je vous suggère d’écouter la bande originale du podcast, ci-dessous. C’est comme un voyage auditif, une belle source d’inspiration. Si vous êtes intéressé par le podcast, commencez par écouter le trailer. Andy y suggère quelques épisodes, dont certains font partie de mes favoris.

1:16:05 — 1:18:40 pour écouter la description du podcast. Cette partie de l’émission est en anglais.

Idée de création


S’essayer au graffiti

Stick nous dit qu’il est important de commencer par comprendre ce qui se cache derrière les œuvres que nous voyons afin de comprendre les codes de ce monde. Il nous encourage à commencer sur le papier, juste en écrivant notre nom pour retourner ainsi à la source du graffiti. Pas besoin de savoir dessiner, il faut juste savoir écrire. Une fois qu’on prêt.e, il faut alors se lancer sur un mur, que ce soit chez soi ou dehors dans un endroit légal (ou illégal…).

Pour trouver de l’inspiration, je vous ai compilé une liste de lieux au Luxembourg et dans la Grande Région où vous pouvez admirer du graffiti.

  • Les anciens abattoirs/​Skatepark de Hollerich: Rue de l’Abattoir, 2342 Luxembourg
  • Skatepark Dommeldange: Rue Nicolas Hein, 1721 Luxembourg
  • Place Guillaume II: 23 Rue du Fossé, 1536 Luxembourg
  • Playground bei der Bréck: Rue de l’Église, 4732 Pétange
  • Sur les murs le long de l’ancien Exzellenzhaus, ou Exhaus à Trèves: Zurmaiener Str. 114, 54295 Trèves
  • Le long de la Saar à Saarbrücken: Ostspange, Brückenpfeiler Saarufer St. Arnual & Ostspange, Brückenpfeiler Saarufer St. Johann
  • Le long de la Ice Arena à Metz: Boulevard Saint-Symphorien, 57050 Longeville-lès-Metz
  • Autour de la MJC Bazin à Nancy: Rue Oberlin, 54000 Nancy
  • Street Park Marie et Mathias: 57070 Saint-Julien-lès-Metz, France

Plusieurs de ces endroits vous permettent aussi de vous essayer au graffiti légalement. Vérifiez les règles en places avant de le faire !

J’ai regardé quelques vidéos sur le sujet, je me suis un peu perdue sur YouTube ! Voici quelques vidéos que j’ai trouvées utiles. L’une est sur YouTube. L’autre est un cours sur Skillshare. Si vous avez fait votre propre tag, j’adorerais le voir ! Vous pouvez me l’envoyer par e‑mail à email hidden; JavaScript is required.

1:18:43 – 1:22:54 pour écouter l’idée de création.

Playlist créative