Panier
Favoris

Rencontre / Table ronde Les inégalités numériques au Luxembourg

Un état des lieux
Multiplica 
Multiplica 

Événement CovidCheck:

Un certificat CovidCheck (version numérique ou papier) sera demandé à partir de 12 ans et 2 mois pour accéder à l’événement. Plus d’informations sur les mesures sanitaires aux Rotondes ici.

Selon une étude récente, le Luxembourg se classe au huitième rang du Digital Gender Equality Index et depuis septembre de cette année, les lycéenn·e·s sont aux prises avec la robotique, l’éthique d’Internet et l’intelligence artificielle. Tout semble donc aller pour le mieux pour préparer les Luxembourgeois·e·s aux réalités numériques. Mais est-ce vraiment le cas? Certaines inégalités ne sont-elles pas renforcées, voire créées par la numérisation? 

Au cours de cette table ronde, chercheur·euse·s, citoyen·ne·s et personnes issues du monde éducatif apporteront chacun·e un éclairage à ce sujet. La discussion sera animée par Raymond Klein, journaliste au woxx depuis 20 ans et ex-informaticien. Il est à la fois techno-enthousiaste et ‑sceptique et ce, depuis l’époque de son premier «micro-ordinateur»… et du Minitel.

Les intervenant·e·s

Valérie Schafer est professeure d’histoire européenne contemporaine au C²DH (Centre for Contemporary and Digital History) de l’Université du Luxembourg depuis février 2018. Elle a auparavant travaillé au CNRS (Centre national de la recherche scientifique) en France et est toujours chercheuse associée au Centre Internet et Société. Elle est spécialiste de l’histoire de l’informatique, des télécommunications et des réseaux de données. Ses principaux intérêts de recherche sont l’histoire de l’Internet et du Web, l’histoire des cultures numériques, et le patrimoine nativement numérique (en particulier les archives Web). Elle travaille également sur des questions liées au genre et au numérique et sur des enjeux actuels comme la durabilité et l’inclusion numériques et la gouvernance d’Internet, du Web et des infrastructures de la connaissance. Elle est cofondatrice de la revue Internet Histories. Digital Technology, Culture and Society (Taylor & Francis). Elle coordonne le projet HIVI, consacré à l’histoire de la viralité en ligne et soutenu par le Fonds national de la recherche (FNR).

Jana Degrott est activiste, juriste et l’une des plus jeunes élues de l’UE. Depuis 2017, elle siège comme conseillère communale de Steinsel. Elle est co-fondatrice du podcast We Belong Europe et anime et écrit pour le podcast Wat leeft? du Lëtzebuerger Journal. Elle effectue des recherches sur le manque de diversité dans les domaines technologiques.

Professeure d’art et de théâtre depuis 2000, Claire Flammang est également membre active du département Innovation du SCRIPT (Service de Coordination de la Recherche et de l’Innovation pédagogiques et technologiques du Ministère de l’éducation nationale, de l’enfance et de la jeunesse) depuis 2016. Claire a toujours cherché à combiner créativité, nouvelles technologies, innovation et pédagogie. Co-autrice de la version luxembourgeoise du cadre européen DigComp publié en mars 2020 à l’intention des enseignant·e·s, Claire est également responsable des sciences numériques en tant que nouvelle matière scolaire. Actuellement, elle est en charge de la coordination et de l’organisation d’événements nationaux tels que la journée des professeur·e·s d’art, les journées eduMedia pour l’intégration des nouvelles technologies dans l’éducation et les journées tablUcation pour l’utilisation des tablettes à l’école.

Patrick de la Hamette est ingénieur de profession et docteur ès sciences (Dr Sc. ETH) dans le domaine de l’ingénierie électrique et des technologies de l’information. Après avoir travaillé 7 ans comme chercheur en Suisse, il rejoint le service informatique de la sécurité sociale luxembourgeoise en 2009. En 2016, il co-fonde, avec Isabelle Mousset, l’a.s.b.l. Digital Inclusion pour laquelle il travaille toujours activement en tant que bénévole.